Sidi al-Hadj al-Mokhtar
Sidi al-Hadj al-Mokhtar, grand-père de Sidi Hamza, s’est notamment illustré en levant les armes contre les Français, en 1907. L’agitation des Béni Snassen, confirment les sources coloniales, commence avec l’occupation d’Oujda au début de l’année 1907.

La résistance de Sidi al-Hadj al-Mokhtar est de type traditionnelle, religieuse. Elle est identique à celle que les zawiyyat ont, de tout temps, opposée aux colons et s’appuie ainsi sur un « acquis de plusieurs siècles » (Laroui). Cette forme de résistance se construit autour d’une notion spirituelle de la nation, en tant que « peuple de Dieu », connu sous le nom de l’ûmma.

La résistance de Sidi al-Hadj al-Mokhtar se prolongea jusqu’au 31 décembre 1907, date de sa capture par les colons.

Sidi al-Hadj al-Mokhtar mourut en 1914 à Madagh où il fut enterré.

 

RETOUR